Les troubles de la mâchoire (articulation temporo-mandibulaire ou ATM)

Les troubles de la mâchoire (articulation temporo-mandibulaire ou ATM) se classent en deux grandes catégories, soient les désordres des muscles de la mastication et les problèmes articulaires. Il est rapporté dans les études que 35% de la population présentent des signes et symptômes de troubles à cette articulation et ce sont les femmes de 20 à 40 ans qui en souffrent le plus. Il peut y avoir une surutilisation des muscles de la mastication lors de mouvements involontaires du quotidien tels que grincer ou serrer des dents, mâcher de la gomme et se ronger les ongles. Le bruxisme (serrement/grincement des dents la nuit) est grandement influencé par l'état émotionnel de la personne; une période de stress importante peut faire augmenter l'intensité et la fréquence du bruxisme, augmentant ainsi les symptômes. Le dentiste est capable de dépister ce phénomène par une usure prématurée des dents et peut parfois recommander le port d'une plaque occlusale. Les muscles peuvent également souffrir d'un sur-étirement lors d'interventions chirurgicales ou de soins dentaires, ainsi que lors de traumas à la mâchoire (accident de la route, etc.)

blog articulation L'articulation temporo-mandibulaire possède un disque dans l'articulation qui permet un mouvement fluide entre la mandibule et le crâne. Cependant, à la suite la surutilisation ou d'un traumatisme, ce disque peut subir des changements dégénératifs. Il peut alors en découler un déplacement excessif de l'articulation lors des mouvements buccaux, ce qui peut être la source des « clics » audibles à l'ouverture de la bouche. Dans un premier temps, ces « clics » sont indolores, mais lorsque la problématique progresse, le disque peut se déplacer sans se repositionner. Cela peut donner l'impression que la mâchoire est bloquée et on observe à ce moment une ouverture de la bouche limitée et douloureuse. Ce phénomène peut être accompagné d'un spasme musculaire protecteur inconfortable.

Le physiothérapeute pourra évaluer les muscles et la mobilité de la mâchoire, en plus d'enseigner des exercices de mobilité ou de contrôle musculaire appropriés. En utilisant des techniques comme la thérapie manuelle, la détente musculaire et la puncture physiothérapique à l'aiguille sèche(1), l'objectif sera de diminuer les douleurs et de restaurer le mouvement normal de la bouche.
(1) : offert en 2019 à la Clinique Physio-Santé

Références :
Harrison, A. L., Thorp, J. N., & Ritzline, P. D. (2014). A Proposed Diagnostic Classification of Patients With Temporomandibular Disorders: Implications for Physical Therapists. Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy, 44(3), 182-197.